La stratégie UX pour guider vos décisions de design

Stratégie UX guide

À l’origine, toute démarche UX procède de la même question : “Comment faire en sorte qu’un utilisateur ait la meilleure expérience possible sur ma plateforme ?”. Pour y répondre, il est évidemment indispensable de bien connaître ses utilisateurs. Pour bien connaître ses utilisateurs, il est nécessaire de récolter des données sur leurs comportements. D’emblée donc, il n’est possible de fonder une telle démarche ni sur l’expérience, ni sur l’intuition. C’est là que la stratégie UX intervient.

Dans son acception la plus matérielle, la stratégie UX est un document (idéalement placardé partout où votre équipe travaille) qui résume un ensemble de guidelines, toutes liées à une dimension d’un objectif commun, servant un but unique. Chaque facette de la stratégie doit découler de données vérifiées, chaque aspect doit avoir été contesté et discuté, avant d’être ratifié par les parties prenantes les plus pertinentes sur le sujet.

Mais entendons-nous bien ! La stratégie UX ne liste pas un ensemble de décisions, elle permet de prendre les décisions. C’est une base écrite qui guidera toutes les actions de l’entreprise pour réaliser efficacement le projet qu’elle entreprend. C’est donc un processus pleinement pertinent quelle que soit la taille de l’équipe ou la dimension du projet à accomplir.

Découvrez dans quelle mesure la stratégie UX peut être bénéfique pour tout projet de design que vous pourriez entreprendre !

I. Un plan d’action à portée de main

Une bonne stratégie UX repose sur 4 parties à intégrer dans le document :

  • La vision : c’est un résumé en quelques mots (pas plus de 3 phrases) de la vision à long terme qu’ont les parties prenantes principales (les stakeholders décisionnaires : CEO, CIO, CTO, Project Lead, etc) du produit qui doit être développé.
  • Les circonstances d’utilisation : dans quelle circonstance votre produit sera-t-il utilisé ? Par qui ? De quelle(s) façon(s) ? Où ? Quand ? Et comment ? Il faudra répondre à toute ces questions en se basant sur des données provenant de vos bases d’utilisateurs ou d’interviews de futurs utilisateurs.
  • Les caractéristiques du design : il s’agira ici d’établir, au croisement des deux précédentes parties, les principales caractéristiques auxquelles le design de chaque partie du produit devra répondre. Il va sans dire qu’elles devront être clairement précisées. Indiquer “un design fluide et intuitif” n’aura aucun intérêt en soi. Il faudra que la caractéristique soit décrite de façon clairement actionnable, par exemple “permettre aux utilisateurs de naviguer sur un menu en accordéon afin de ne pas surcharger la page d’informations”.
  • La mesure de la réussite : Si des données existent déjà, vous pouvez avoir une idée du type de métrique pertinent pour votre produit. Sinon, de la même manière que pour la précédente partie, faites attention à vous baser sur des métriques précises, qui correspondent à des besoins business bien déterminés : “générer plus de trafic” ne veut rien dire. Préférez un pourcentage d’augmentation établi à l’avance (augmentation de 30% par exemple).

Une fois votre document de stratégie UX revu et établi, vous disposerez donc en permanence et à portée de main d’un support de qualité pour guider toutes vos décisions.

Le document d’UX Strategy peut être illustré par de nombreux éléments comme :

  • Des éléments de la stratégie business
  • Des éléments de benchmark compétitif
  • Des données webanalytics
  • Des éléments de segmentation comportementale, ou des scénarios d’usage (user journey, user experience map …)
  • Des personas 
  • Une roadmap de fonctionnalités priorisées

II. Un design fidèle à votre identité

Une fois tout le travail de débroussaillage et de synthèse pour établir votre stratégie opéré, vous poserez les jalons pour tracer un chemin qui vous évitera bien des écueils ! Vous vous assurerez entre autres que le design de votre nouveau produit sera bien fidèle à l’identité générale de votre plateforme.

Quand on sait à quelle point des changements subtils peuvent impacter le taux d’abonnement à votre solution1 par exemple, il peut être utile de disposer d’un document qui permettra d’éviter ce genre d’écueil, comme un design system. Baliser en amont le process de conception, création et déploiement de votre nouveau produit ou nouvelle fonctionnalité sera souvent la digue qui empêche les débordements.

III. Des limites définies (qui est responsable de quoi)

Qui dit stratégie UX, dit identification des parties prenantes (les fameux stakeholders) et, a fortiori, des personnes responsables pour chaque partie du développement du produit.

La stratégie UX sera donc le fondement qui vous permettra d’établir un RACI qualifié pour chaque étape du processus.

En déterminant la gouvernance du projet à chaque step, avec chaque fois un ou plusieurs responsables, vous vous assurerez d’une part de sa bonne marche, puisque chacun connaît la tâche qui lui est assignée, et d’autre part de dégripper les situations de blocage dans la mesure où chaque rouage bloquant est facilement identifiable.

IV. Des idées rationalisées

Travailler en amont à dégrossir votre projet aura pour effet mécanique d’écarter naturellement les idées alléchantes a priori mais qui en définitive ne correspondent pas à ce que devrait être votre produit final.

On le répète mais un projet mal préparé, dans la majorité des cas, mènera à un échec cuisant tout en ayant mobilisé sans retour les précieuses ressources de votre entreprise.2

En rationalisant le processus de décision, on rationalise également les idées qui donneront lieu à des développements effectifs. Une idée peut en effet être très bonne en imagination, mais désastreuse lorsqu’il s’agit de l’implémenter effectivement sur votre plateforme.

V. Des objectifs toujours identifiables

Même s’il n’est pas directement actionnable, c’est clairement l’un des principaux avantages du fait d’établir un document de stratégie UX.

Avoir des objectifs identifiés et toujours identifiables, c’est connaître l’étape finale d’un voyage dont on ne connaît pas, par contre, nécessairement les détails. C’est par conséquent savoir se diriger à tout moment vers la réalisation satisfaisante de son projet et corriger le tir lorsque l’on a dévié de son cap. C’est également comprendre là où l’on s’est trompé de direction pour ne pas s’égarer à nouveau.

Si vous étiez marin, vous ne partiriez pas à l’assaut des océans sans instruments de navigation, si ? La stratégie UX est la carte et le sextant qui vous permettront toujours d’arriver à bon port (pour peu qu’elle soit établie consciencieusement bien entendu).

Vous avez apprécié cet article ? Retrouvez l’ensemble de nos conseils sur notre blog ! Arquen est disponible pour vous accompagner pour tous vos projets UX, n’hésitez pas à nous contacter pour de plus amples informations !


1. Sur ce sujet : https://www.fastcompany.com/90129186/why-you-may-not-even-notice-the-new-york-times-major-homepage-redesign

2. Un article édifiant : https://speckyboy.com/ux-mistakes-cost-companies-millions/