Qu’est ce que l’accessibilité web ?

L’accessibilité web (ou accessibilité numérique) s’inscrit dans une démarche inclusive, qui vise à rendre les technologies de communication et les outils web (un site web, un application, un logiciel) accessibles à tous les utilisateurs, quels que soient leurs profils et leurs différences et leurs motivations.

Bien que l’accessibilité numérique vise essentiellement à optimiser l’expérience utilisateur des personnes handicapées, elle permet aussi d’assurer aux autres usagers une interaction plus conviviale et une utilisation plus facile du produit digital

Dans le but de développer un site de qualité, qui délivre une expérience percutante à tous les utilisateurs, il convient de s’aligner sur les principes du WCAG 2.0.

Définition de l’accessibilité web

L’accessibilité web définit la capacité d’un système interactif, tel qu’un site web, à être utilisé de manière égale, par tous les utilisateurs, quelles que soient leurs caractéristiques cognitives, visuelles, motrices, physiologiques, démographiques, etc, et en employant n’importe quel appareil ou support : un desktop, un appareil mobile, un logiciel, une application, etc.

Étant donné que le site internet est censé éliminer toutes les barrières d’accès qui privent certains usagers de l’utiliser, il est important qu’il soit conçu sur un concept inclusif, afin qu’il soit accessible à tout le monde, notamment aux personnes handicapées.

« Le pouvoir du Web est dans son universalité. L’accès pour tous, quel que soit le handicap, est un aspect essentiel. »

Tim Berners-Lee, directeur du W3C

Les personnes en situation de handicap doivent consulter, comprendre, naviguer et interagir avec le web, au même titre que les individus qui ne portent pas de handicap.

Les cibles concernées par l’accessibilité numérique 

Les personnes handicapées

Les personnes en situation de handicap représentent le segment le plus visé par l’accessibilité numérique (on recense environ 12 millions de personnes porteuses de handicap en France). Cette catégorie présente des besoins particuliers, qui nécessitent l’utilisation de technologies d’assistance poussées pour les combler. Les handicaps ciblés sont essentiellement :

  • Les handicaps sensoriels qui incluent les déficiences visuelles (les personnes aveugles ou malvoyantes), auditives (les individus sourds ou malentendants) et de parole. Il existe des techniques spécifiques pour aider cette catégorie à interagir avec le web, telles que les lecteurs d’écran et les logiciels d’oculométrie pour les personnes malvoyantes et le sous-titrage automatique pour les utilisateurs malvoyants ou malentendants.
  • Les handicaps physiques qui concernent les individus qui souffrent de déficience motrice ou de troubles dans les mouvements. Il existe différents outils développés pour faciliter l’interaction de ces utilisateurs avec le produit numérique, comme l’écran tactile et l’interaction sans les mains, à l’aide de la reconnaissance vocale.
  • Les handicaps mentaux (ou intellectuels) qui concernent les insuffisances dans les fonctions cognitives, le langage, l’intelligence, etc. Parmi les principales technologies d’assistance développées à cet effet, on cite : les claviers avec des touches plus grandes, les claviers virtuels, les pavés tactiles, les liens graphiques, etc.

La personne en situation de handicap dispose d’un droit humain d’accès à l’information et au web, qui est approuvé par la convention des Nations Unies. De ce fait, elle peut profiter des retombées du web, sur le même pied d’égalité qu’un utilisateur ordinaire.

Les personnes sans handicap

L’accessibilité numérique concerne aussi les individus qui ne sont pas en situation de handicap, comme : 

  • Les personnes passionnées par les appareils mobiles (smartphone, iphone, tablette, etc) et les dispositifs connectés (télévision connectée, montre connectée, etc).
  • Des victimes des accidents qui sont atteints d’une maladie ou d’un handicap temporaire. 
  • Des personnes âgées dont les besoins deviennent plus spécifiques avec l’âge.
  • Des individus qui rencontrent des contraintes situationnelles paralysant leur accès au web, comme une connexion internet lente ou une recharge insuffisante du smartphone ou de l’ordinateur portable.

L’importance de l’accessibilité web 

Le site internet et l’application web ou mobile représentent des vecteurs incontournables de communication et de marketing. Ces outils se développent constamment avec un rythme très rapide, dans le but de réduire la complexité de certaines tâches du monde physique, de gagner du temps et de concrétiser des objectifs personnels et business.

Dans ce contexte, tout le monde (une entreprise, un particulier, une personne handicapée, un enfant, etc) peut créer de la valeur à travers le web. Par ailleurs, tout utilisateur doit pouvoir en tirer des avantages, quelles que soient les contraintes. 

Plus le site est accessible à une population plus large, plus il rapporte des bénéfices, tels que : 

  • L’optimisation de son référencement naturel, puisqu’il sera visible par un public plus étendu. Ce qui permet de développer son trafic et son autorité.
  • Le développement de la notoriété de la marque qui peut être renforcée par les recommandations par toutes les catégories de l’audience cible.
  • La création d’une interaction plus agréable, avec une navigation confortable et un contenu lisible et facile à comprendre, quelles que soient les capacités intellectuelles ou linguistiques du lecteur. Ce qui procure une excellente expérience utilisateur et une meilleure satisfaction de l’internaute.
  • L’amélioration de l’intégration sociale. Grâce à l’accessibilité web, tout le monde peut accéder à la même information et utiliser le même service ou produit numérique, malgré la différence du contexte d’usage. 
  • Une flexibilité et une adaptabilité renforcées, puisque le dispositif numérique offre un large éventail d’options qui répondent aux différents besoins d’un grand nombre d’internautes.
  • Une meilleure ergonomie qui assure une utilisation plus facile du dispositif digital.
  • Le développement de la taille de l’audience, grâce au taux de lecture amélioré. En appliquant les normes d’accessibilité, le taux de lecture peut être optimisé, permettant par conséquent d’attirer de nouveaux prospects.
  • La consolidation de la confiance et de la fidélisation des clients. En adhérant à une approche inclusive qui lutte contre l’exclusion sociale et qui prône l’accessibilité à tout le monde, toute entreprise peut peaufiner son image de marque aux yeux de ses clients et gagner leur engagement.
  • La réduction de la charge de travail. En effet, le site qui s’aligne sur les règles de l’accessibilité numérique délivre une information claire avec un accès facile qui n’engage pas d’effort physique ou cognitif.
  • La réduction du risque d’erreur, grâce à aux mécanisme de détection et de correction d’erreur intégrés dans le site.

Comment optimiser l’accessibilité numérique ?  

Le Web Accessibility Initiative (WAI) du W3C développe constamment des documentations et des spécifications techniques, dans l’objectif de créer des solutions d’accessibilité pertinentes. Les règles et les critères d’accessibilités dictés par cet organisme représentent des normes internationales, qui visent à favoriser l’accès aux outils web à une grande échelle. 

Dans l’objectif d’optimiser l’accessibilité d’un site web, il faut prendre en considération plusieurs aspects, qui doivent être intégrés dans le projet dès son début. Cela dans le but d’éviter de tout recommencer pour optimiser le site conformément à ces critères.

Les principales règles pour renforcer l’accessibilité des sites web sont éditées par le WCAG (Web Content Accessibility Guidelines) en 4 points.

Les règles du WCAG 2.0

Principe 1 : perceptible

Le contenu du site internet doit être présenté de manière nettement claire et parfaitement lisible. Pour ce faire, il faut : 

  • Fournir des alternatives textuelles à tout contenu non textuel, telles que la synthèse vocale, l’afficheur braille, l’audiodescription, etc.
  • Offrir une information textuelle en alternative à un contenu seulement vidéo ou audio (pré-enregistré). Cette information peut être réutilisée sous d’autres formes : visuelle, auditive ou tactile. De ce fait, les utilisateurs ayant une déficience visuelle ou auditive peuvent bénéficier de l’information à travers les contenus multimédia.
  • Créer un contenu adaptable qui se présente sous différentes formes, dans l’objectif de présenter l’information de manière équivalente à tous les utilisateurs (quel que soit le type de handicap).
  • Créer un contenu distinguable, notamment, en utilisant une couleur ou un contraste pour distinguer un élément visuel ou en contrôlant un contenu sonore à travers les mécanismes dédiés (arrêt, mise en pause, etc).

Principe 2 : utilisable

Tout le contenu de l’interface ihm doit être parfaitement utilisable par tous les usagers, notamment, en le rendant entièrement accessible au clavier et en évitant de presser l’utilisateur par un délai déterminé pour se servir du contenu.

Principe 3 : compréhensible

Le contenu doit être facilement compréhensible par les utilisateurs, tout en étant : 

  • Lisible, quelle que soit la langue utilisée.
  • Prévisible : chaque composant de l’interface doit se comporter de manière prévisible.
  • Facile à manipuler, grâce à des mécanismes de d’identification, de détection et de correction d’erreurs.

Principe 4 : robuste 

Le contenu doit être consistant, afin d’être convenablement appréhendé par les utilisateurs et par les tiers concernés comme les technologies d’assistance.

Mot de la fin

L’objectif de l’accessibilité web est d’assurer l’égalité de l’accès à tous les utilisateurs, compte tenu des différences dans leurs profils, besoins, capacités, objectifs, etc. Ce concept se base sur une approche inclusive qui défend l’intégration d’une catégorie d’utilisateurs souvent négligée et mal intégrée dans les enjeux du web, telles que les personnes en situation de handicap. 

L’accessibilité numérique contribue à l’augmentation de la satisfaction d’un public plus large, grâce à une interface utilisateur intuitive qui inclut un contenu facilement compréhensible et une navigation fluide. En plus d’autres options qui maximisent l’interactivité du produit numérique, telles que le navigateur vocal, qui sont orientées à tous les usagers (sans ou en situation de handicap)

Il est important de s’aligner aux critères d’accessibilité du WCAG 2.0, afin de garantir que le dispositif numérique est en phase avec les normes en vigueur et qu’il assure une expérience utilisateur optimale à tout le public cible.

Shopping Basket

Envoyé

Merci, nous avons bien
reçu votre message

Envoyé

Merci, nous avons bien
reçu votre message