L’importance du benchmark UX dans la phase de l’UX research

Le benchmark UX (ou analyse concurrentielle en ergonomie) est une technique réalisée par l’UX researcher ou un autre expert UX qui permet d’effectuer une analyse des sites concurrents.

Le benchmark UX est une méthode efficace pour comprendre les standards du marché en termes d’interface, que ce soit pour un site Web, un logiciel (SaaS) ou une application mobile.

Cette étude permet essentiellement de cerner les frictions liées à l’expérience utilisateur pour l’améliorer, tout en prenant en compte les techniques à travers lesquelles les sites concurrents ont résolu le même problème.

Les bénéfices du benchmark UX :

L’expérience utilisateur (UX) est aujourd’hui un enjeu majeur pour les entreprises digitales qui désirent fidéliser leurs clients en offrant un parcours utilisateur fluide et des interfaces agréables et fonctionnelles. L’UX design est un ensemble de méthodologies dont le but est d’étudier le comportement de l’utilisateur, ses interactions avec le produit et d’autres points de données. Toutes ces informations sont ensuite analysées et affectent les décisions graphiques du parcours utilisateur.

Voyons avec Kate Moran, une experte UX de NN Group; les bénéfices du benchmarking UX :

Grâce à la méthode du benchmarking, il est possible d’identifier les parcours, pages, et choix ergonomiques observés chez des concurrents directs ou indirects. 

L’idéal est de le réaliser à intervalle régulier, afin de mieux analyser les résultats et d’améliorer l’expérience utilisateur en se basant sur des normes définies par les benchmark passés.

Identifier les forces et les faiblesses du produit :

Faire un benchmark UX vous aidera à identifier dans les grandes lignes les points de force et de faiblesse de votre produit digital d’un point de vue interne mais aussi par rapport à la concurrence. 

Il est souvent pertinent de le coupler à d’autres études UX (heuristique, tests…) afin de bien comprendre les éléments à corriger. Attention ! Les choix des concurrents ne sont pas nécessairement les bons choix, il est possible qu’ils n’aient pas forcément réfléchi à une choix de design visible sur leur site.

Prendre de meilleures décisions : 

Le benchmark pourra être réalisé de manière qualitative, lors de tests utilisateurs comparatifs, afin d’apporter des changements à vos interfaces et à votre parcours utilisateur en vous basant sur des faits. 

Comprendre les tendances :  

Nous avons évoqué les bénéfices du benchmark UX sur le présent de votre projet, mais grâce à cette pratique, vous pourrez aussi déceler des tendances de design et fonctionnalités et avoir un plan décisionnel sur le long-terme.

Que peut-on comparer ?

Maintenant que vous connaissez les bénéfices du Benchmark UX, il est important de savoir ce qu’on peut comparer avec cette pratique, voici une liste pour mieux vous situer : 

  • Un site web, une application ou un logiciel (SaaS)
  • Les sites, applications ou logiciels de vos concurrents 
  • Différentes versions de vos prototypes en développement
  • Différentes versions de vos sites ou applications déjà déployés 
  • Les fonctionnalités des produits de vos concurrents
  • Parcours de vos utilisateurs d’un point à l’autre au sein de votre produit 

Le Benchmark UX touche chaque point d’interaction entre votre produit et l’utilisateur. Vous pouvez même mener une étude en utilisant plusieurs éléments listés dessus. 

A noter que le Benchmarking, s’applique aussi bien sur les utilisateurs externes qu’internes (employés de votre entreprise). 

Competitve UX Benchmarking :

Quand faut-il faire un Benchmark UX ?

Le Benchmark UX est une méthodologie qui s’appuie sur des normes ou des points de références pour faciliter l’analyse comparative des changements dans le design UX d’un projet digital. C’est donc une pratique récurrente. Mais à quelle fréquence faut-il le réaliser ? 

Voici les principaux facteurs pour prendre la bonne décision : 

L’étape dans laquelle vous êtes : 

Si vous êtes en phase de début, que vous opérez fréquemment des changements, des mises à jours et des micro-améliorations, il faut réaliser des Benchmark très fréquemment, (par exemple une fois par mois).

Par contre, si votre produit est stable, vous pouvez optez pour un benchmark trimestriel ou semestriel. 

Le budget : 

Le benchmark UX peut être très accessible si il est réalisé sans tests utilisateurs. Dans ce cas il est cependant important de réaliser une grille de notation pour chaque critère de l’expérience et de l’ergonomie comparée.

Quand vous allez tester avec des utilisateurs, cela pourra être plus coûteux, mais il sera également plus factuel et mieux étayé.

Les versions de votre produit :

Si vous faites des mises à jours aléatoirement, il est préférable de ne faire des Benchmarks UX que lorsque vous déployez une nouvelle version de votre projet. Cela vous permettra d’avoir un plan harmonieux avec l’évolution de votre produit et apporte des réponses consistantes.  

Le Benchmarking UX est très important pour recueillir des informations importantes et définir des stratégies d’amélioration de votre UX. Pour réussir, il faut mener plus d’une étude et documenter le processus d’une manière à ce que chaque nouveau benchmark apporte des réponses concrètes. 

Quel différence entre le Benchmarking et l’analyse compétitive UX :

Le benchmarking UX et l’analyse compétitive UX sont deux pratiques complètement différentes mais qui prêtent à confusion. 

Tandis que l’analyse compétitive UX s’appuie sur l’observation des concurrents et vise à résoudre des problèmes à l’instant T.

Le Benchmarking UX qui fait partie de la discipline de l’UX Research s’appuie sur des cas d’études réels et des résultats mesurables pour bâtir des stratégies sur le long-terme. 

Le benchmark et l’analyse compétitive sont tous les deux importants pour votre stratégie UX globale. L’un permet de viser le long-terme et l’amélioration continue de votre expérience utilisateur, l’autre vise à trouver rapidement des solutions à vos problématiques de parcours utilisateur pour y remédier rapidement. 

Quel est le processus du Benchmark UX ?

Pour mener à bien une étude de Benchmark UX, il faut définir au préalable un processus. Voici les points principaux du processus de la mise en place d’un Benchmark :

     1- Quoi, quand et comment 

  • La fréquence à laquelle vous allez procéder à des Benchmark UX est la première question à laquelle il faut répondre. Cela dépendra du nombre de modifications et de nouvelles versions que vous allez opérer dans le futur, du nombre de concurrents et du budget de ces études.
  • Pensez aux conclusions attendues du Benchmark. En d’autres termes, que souhaitez-vous apprendre exactement ? Car on ne peut pas conduire une étude sans avoir préalablement déterminer ses objectifs. Par exemple, comprendre l’évolution de votre parcour utilisateur, les décisions UX de vos concurrents ou bien un choix graphique sur votre produit digital. Quelque soit le besoin, il faut le déterminer avant de s’embarquer dans l’aventure du Benchmarking UX.
  • Mettez en place des mesures pour arriver aux conclusions souhaitées. C’est très important de choisir les parties ou les fonctionnalités à intégrer dans l’étude et surtout de définir des mesures quantifiables pour que l’analyse fonctionne.

2 – Le questionnaire :

Une fois que vous avez fini la première partie du processus, vous devez préparer votre questionnaire qui servira de pilier à votre Benchmark. Ce dernier est quasi-similaire à un test d’utilisabilité. Les questions doivent être détaillées. Il est important d’inclure une action à mener par l’utilisateur et un objectif clair et précis. 

Exemples d’action :

  • Application de prise de photos : Prendre une photo et appliquer un filtre 
  • Site web E-commerce: Trouver un produit que vous aimeriez acheter
  • Logiciel de gestion RH : Soumettre une demande de congé

Comme vous pouvez le constater, ces actions sont simples, claires et vont droit au but. Aucune aide n’est donnée aux participants de l’étude.

Pour que votre Benchmark s’améliore d’une session à l’autre, vous pouvez demander aux participants de donner leur feedback par rapport au questionnaire. 

3 – Les participants :

Le choix des participants est crucial pour votre Benchmark UX, contrairement au test d’usabilité et d’autres formes d’UX research. Le benchmarking UX, repose sur des mesures complexes, détaillées et surtout valables si seulement le nombre de participants dépasse un certain seuil. Pour assurer une validité statistique, il faut au moins une trentaine de participants. 

Conclusion

Que vous soyez une startup ou une grande entreprise, quelque soit la nature de votre produit digital; site web, application ou logiciel (SaaS), n’hésitez pas à inclure le Benchmark UX dans votre phase de recherche UX. Vous pouvez commencer par des études peu fréquentes et avec le nombre minimum de participants et ajuster cela au fur et à mesure de votre avancement. Sur le long-terme, le benchmark UX permet de révéler des points de frictions, des opportunités d’amélioration et surtout d’avoir une stratégie sur le long terme pour être le meilleur parmi vos concurrents.

Crédit Photo : Unsplash

Shopping Basket

Envoyé

Merci, nous avons bien
reçu votre message

Envoyé

Merci, nous avons bien
reçu votre message